V. CONSTAT ET CONSCIENCE

 

 

103. Les machos

Il n'y a rien de plus bête

Qu'une bande de mecs

Avec leur sexe en tête

Sur les femmes ils défèquent

Des propos de machos

Humeur et humour lourds

Nigauds aux mots idiots

Que du cul pas d'amour

Comportements virils

Et conneries verbales

Le subtil en exile

Laisse place au bestial

Le mec en bande est crade

C'est le pire pur porc

Bien loin du génial Sade

De Sodome et Gomorrhe

Toujours prêt à cracher

La purée la semence

Se vider sans respect

Sans aucune élégance

Sa peur d'être tapette

Ou de passer pour tel

Est telle qu'il rejette

L'idée d'homosexuel

La gente féminine

Est une marchandise

Pense le mec indigne

D'être aimé à sa guise

Femme révolte toi

Apprends leur la douceur

Frappe les à l'endroit

De la pire douleur

10/02/00

 

104. Les moutons

Brisant la loi du silence

Les tabous de l'indécence

Surfant les vagues du scandale

Tous les désirs qu'on étale

Détruire une vie quelle joie

Du vulgaire au n'importe quoi

Vente et audience à tout prix

Pas d'intelligence tant pis

Et les reportages truqués

Interview pour le succès

Et la pourriture ambiante

Stars d'hier omniprésentes

C'est la valse des images

Bêtise humaine en breuvage

Aucun risque aucun direct

Juste ce grand business infecte

Un peuple rempli de moutons

Vivant de télévision

Pas à blâmer mais à plaindre

Savent-ils seulement l'éteindre?

18/04/97

 

105. Les égoïstes

Les égoïstes s'affrontent sans fin

Aveugles vis-à-vis de leur prochain

Absolument incapables d'aimer

Ils désirent de l'amour sans rien donner

Sûr nous sommes tous plus ou moins nombrilistes

Sourds à l'autre qui comme nous existe

Egocentrisme manque de respect

Nous avons fait le monde tel qu'il est

Mais c'est ce monde qui nous fait vomir

Que l'on souhaiterait meilleur ou moins pire

Mais il est plus aisé de faire le mal

Même lorsque l'on rêve d'un idéal

Pourtant la solution est en chacun

Car sur les autres le contrôle est vain

Si chacun de son côté s'améliore

Ce monde merdique deviendra or

07/01/98

 

106. Matérialiste

Société matérialiste

Tu achètes donc tu existes

Avoue qu'c'est un peu triste

Mais tu insistes et persistes

Transformé en code-barre

T'es le client donc la star

On te fait croire l'illusoire

Pour qu'les bâtards prennent leur part

Tu es un porte-monnaie

Portefeuille plein de billets

L'économie veut tes frais

Tes excès pour son succès

Tu vis ta vie par crédit

Le peu d'esprit décrépi

Achetant tout sans envie

Certain d'avoir réussi

L'argent cache tes angoisses

Mais sache que c'est l'impasse

Arrache toi de cette poisse

La mélasse qui te menace

Allez sors de la torpeur

De cette peur où tu meurs

Allez prends l'humeur du tueur

Sois joueur et aie du cœur

Evacue tes sentiments

Puisque je sens que tu mens

Pourtant je sais qu'un enfant

Est là en toi et attend

17/07/99

 

107. Pauvre jeunesse

Tu crèves dans la rue te prostitues

Déchiré par la came qui crame ton âme

Jeune et déjà foutu tu vis de ton cul

Tu as perdu la flamme au fil de l'infâme

Des gosses de France puent cette souffrance

De la précarité pas de débouché

Un futur en absence éternelle errance

Jeunesse sacrifiée à perpétuité

Gouvernés par des vieux et rien que pour eux

Ils préparent leur retraite troisième âge en fête

Peur du jeune de banlieue vicieux dangereux

Les jeux sont faits de fait ils se paient ta tête

Tu as faim tu n'as rien dans ce lieu malsain

Seringue dans le bras atteint du sida

Sale destin d'humain traité comme un chien

Dans tes yeux aux abois pas le moindre éclat

La misère est ton crime que l'Etat sublime

Fin de la protection plus de répression

Violence légitime de notre régime

Tous les pauvres en prison ultime exclusion

Adolescents violents enfants insultant

Dans la société folle ils volent et ils violent

Délinquants innocents toi tu les comprends

Pas de bol peu d'école la misère isole

Liberté ou justice justice au supplice

Système libéral et mort du social

Toi et tes pairs périssent sans que nul n'agisse

Le quotidien exhale son odeur fécale

15/12/99

 

108. Politiciens

Les politiciens t'arnaquent

Plus ils sourient plus tu raques

Au nom de la loi ils te braquent

La sale affaire est dans le sac

Au royaume de la mauvaise foi

Tu n'as pas tellement le choix

Sur ton calme fais donc une croix

Ils auront raison pas toi

Pour être à la tête du parti

Faut être hypocrite et gentil

Car tous les coups sont permis

Dans le milieux des gens pourris

Pour l'intérêt général

Ils bouffent dans les trois étoiles

Quand au sommet ils s'installent

C'est un système féodal

Donnez leur des coups de lattes

Pour qu'ils découvrent le contact

Du peuple dont ils se tapent

Derrière des airs diplomates

12/07/98

 

109. Pour la fierté et pour l'honneur

Pour la fierté et pour l'honneur

Pour une médaille pour une image

Comportements destructeurs

Qu'ils appellent preuves de courage

Passant leur temps à s'entre-tuer

Les gens prient quand même pour leurs morts

Violence = virilité

Voilà pourquoi se battre est un sport

Bien ou mal question de point de vue

Suivant que tu es le vainqueur ou le vaincu

L'histoire dit qui sont les gentils

Donc tout dépend de qui l'écrit

Génocide silence médiatique

Exhumation énorme scandale

Cherchez l'erreur cherchez le hic

Moi d'y penser je me sens mal

Fleurir les tombes de mecs infectes

Condoléances en sanglotant

Que dire d'un monde ou l'on respecte

Plus les cadavres que les vivants

13/03/98

 

110. Publicités mensongères

Comment perdre ses kilos en trop?

Comment trouver l'amour sans rien faire?

Comment se forger de gros abdos?

Réponse dans les pubs mensongères

C'est la potion magique du père untel

C'est le régime miracle de la mère machin

C'est l'amulette en toc qui te rend belle

Le manuel essentiel pour un corps sain

Comment vaincre sa calvitie

Un chauve qui veut est un chauve qui peut

Shampooing miracle le chauve sourit

En rêvant à de nouveaux cheveux

Comment devenir super riche?

Comment développer une belle poitrine?

Tout est question de nombres fétiches

Et de l'argent qu'on y destine

C'est la lotion magique du vieux sage

C'est le mental des voyants des guérisseurs

Ce sont des attrape-nigauds pour tous les âges

La dernière chance des naïfs dans le malheur

14/08/97

 

111. Religions

Religion Père Noël des adultes

Un pauvre hippie fait l’ objet de cultes

De tous les Dieux de l’ Antiquité

Pas un seul n’ a pu subsister

C’ était sans nul doute des imposteurs

Dieu règne sur la Terre et dans nos coeurs

Un seul Dieu pour plusieurs religions

Histoire de faire des complications

J'irai en Enfer pour ces quelques lignes

Blasphème divin au nom de la rime

En attendant le Vatican prospère

Et l'islamiste tue entre chaque prière

Les sciences progressent mais pas les croyances

Esclaves primitifs âmes sans conscience

Le Dieu a fait l'Homme à son image

Alors pourquoi voudrait-on qu'il soit sage?

Reste que la Bible est une belle histoire

Histoire de ne pas faire trop de cauchemars

Un best-seller depuis 2000 ans

En concurrence avec le Coran.

Dix commandements pour toute une vie

La morale est sauve pas de souci

Mais si votre Dieu termine sa vie

Je ne pense pas qu'il aille au Paradis

04/08/98

 

112. Sacrifice du plaisir sur l'autel de la vertu

Les gens sont cons affirment ces mêmes gens

Œil pour œil et dent pour dent

Paradoxe absurde et des plus troublants

Je me gausse c'est évident

Déjouant les lois de notre mère nature

Les gens sont cons ça c'est sûr

Au nom de la vertu point de luxure

Ca c'est sûr la morale est dure

Opprimés par tant de règles tant de lois

Ces gens sont bien à l'étroit

Frustrés devenant tueurs de sang-froid

Morale cause de tout cela

Le puritanisme engendre la violence

Et l'intolérance je pense

Braver les interdits à l'évidence

Provoque la jouissance des sens

Libertins au ban de la société

Marginaux en liberté

Vous êtes plus heureux que la majorité

Horrifiée de vos pensées

C'est le prix à payer...

03/11/98

 

113. Scolaire

Emmagasiner du savoir

Pendant des années difficiles

Examens stressants cours rasoirs

Pour finir citoyens dociles

Etre le fardeau de ses parents

Ou leur espoir d'être enfin fiers

Pression sur nos épaules d'enfants

Tristes débuts d'une longue carrière

Privilégier de longues études

Exclure loisirs et relations

Mener une existence absurde

Sans aucune communication

Réussir implique des diplômes

Donc on nous dit d'être les premiers

Mais on nous dit pas quand on est môme

Que la compêt' empêche l'amitié

Il n'est plus question d'être heureux

Seule le vie professionnelle prime

Faut pas de fun faut être sérieux

Mais c'est le bonheur qu'on nous supprime

19/03/98

 

114. Sectes

Que sera demain?

Quand sera la fin?

Que de prédictions

Monde en perdition

Quelques malades mentaux

A la une des journaux

Entraînant avec eux

Des gens malheureux

Comprenne qui pourra

Ce geste et ce choix

Sacrifice des corps

Ont-ils raison ou tort?

Croyances assassines

Quelques rêves en prime

La naïveté se meure

En quête du bonheur

Monde superficiel

A leurs yeux sans soleil

Le suicide comme chance

La mort pour délivrance

08/04/97

 

115. Sexe

Tout rapport au sexe est tabou

Boutades ou censure chez nous

Par ce CSA oui c'est ça

Qui a tant besoin de Viagra

Situation par trop banale

L'anal est jugé immoral

Car c'est la culture chrétienne

Qui culmine dans ce domaine

Curieux le cul est mal vécu

Cupidon cupide au chômdu

Culpabilisation hirsute

Du culte de la culbute

La chasteté comme repère

Tout plaisir sexuel est vulgaire

Car l'acte de procréation

N'a nul besoin de fellation

Faut faire fi de son phallus

Des seins et du cunnilingus

Aucune caresse au pubis

Ni aux fesses ni sur les cuisses

Tous ces complexes sur le sexe

Rendent mon cortex perplexe

La violence vue à outrance

Semble bien plus grave à mon sens

14/01/00

 

116. Au dessus de la masse

Nul besoin de créer des mythes

Aucun être humain n'est un dieu

Chaque a ses propres limites

Il existe toujours pire et mieux

La plus incontestée des stars

A parfois de fortes coliques

Au saut du lit le teint blafard

Elle n'a plus rien d'héroïque

Faire de quelqu'un un modèle

C'est croire le monde parfait

C'est comme être aveugle au réel

C'est l'esprit critique au rabais

Les icônes ont ce grand pouvoir

La manipulation des masses

Objectif rentrer dans l'histoire

Et détenir la meilleur place

Hommes et femmes charismatiques

Que l'on encense sans raison

Sont là pour la gloire et le fric

Le but est de se faire un nom

Ces gourous fabriques une image

Créent le rêve par le mensonge

Ces apôtres prophètes ou mages

Ont les mots qui plongent en plein songe

Bonnes gueules et bonnes paroles

Peuvent susciter l'engouement

Ca suffit pour être l'idole

Et la vedette du moment

Être connu et reconnu

Besoin né de l'égocentrisme

Il faut être vu bien perçu

Au nom de l'individualisme

06/04/00

 

117. C'est pas humain

Des enfants que l'on frappe

Des bombes dans les écoles

Des milliers de massacres

Et des femmes que l'on viole

Les camps de la torture

Des peuples assassinés

Les horreurs des dictatures

Des images de viande hachée

C'est pas humain disent les gens

Face aux actes dégouttants

C'est pas humain disent les gens

Mais qui fait couler le sang?

La création de virus

Les trafics d'organes

Suicides à la roulette russe

Les bébés que l'on crame

On n'est quand même pas des bêtes

Car elles n'ont pas nos vices

L'argent sur la sellette

Objet de sacrifices

Pourquoi dire c'est pas humain

Se voiler ne sert à rien

Parce que si c'est pas humain

Alors c'est quoi putain?

Donc une conclusion s'impose

Celle que l'homme est inhumain

Une question alors se pose

Qu'est-ce que l'homme un martien?

22/02/98

 

118. Mourir en bonne santé

Il pratique la natation

Parce que c'est bon pour le dos

A table il fait attention

De ne manger que du bio

Il fait aussi du footing

Parce que c'est bon pour le coeur

Régime pour garder la ligne

C'est aussi un non fumeur

Il n'a qu'un voeu qu'un souhait

Vivre sans excès

Il n'a qu'un voeu qu'un souhait

Mourir en bonne santé

Il achète des vitamines

Des tas de médicaments

Contre la déprime pour la bonne mine

Il voit le docteur tout le temps

La pharmacie comme amie

Les médecins comme copain

Une thérapie pour la vie

Mais il ne profite de rien

26/08/97

 

119. A chaque jour suffit sa haine

A chaque jour suffit sa haine

Entre les peuples faut que ça saigne

A chaque jour suffit sa haine

Et tous ensemble contre le shitstème

Le racisme une solution facile

Une solution d'imbécile

Je te hais je te déteste

A cause de ta couleur

Et je m'en fous du reste

Même si t'es le meilleur

C'est donc comme ça que tu penses

Que tu protèges la France

C'est donc comme ça que tu penses

Ca n'a aucun sens

Certains se disent non racistes

En rajoutant un mais derrière

Ceux là sont des extrémistes

Des collabos en temps de guerre

Ils jugent tes origines

Ta longueur de cheveux

Ils te jugent ils t'assassines

Si t'es pas comme eux

A chaque jour suffit sa haine

De la douleur beaucoup de peine

A chaque jour suffit sa haine

Et pour ces délateurs tout baigne

02/08/97

 

120. A tout saigneur tout honneur

A tout saigneur tout honneur la gloire pour le tueur

Prime time pour JT exclusivité

Pendant qu'les gens meurent le téléspectateur

Mange son bon dîner devant sa télé

Des crimes et des balles gangsters en cavale

Véritables héros à la une des journaux

Le scoop c'est le râle et c'est l'argent sale

On filme les bobos et les longs sanglots

Le mal est une star le bien se fait rare

Tout pour l'audimat des têtes qui éclatent

C'est jamais trop tard pour ces gros connards

Leurs phrases sont si plates pas une ne fait date

Nouvelles bonnes mauvaises orateur à l'aise

Avec son sourire il annonce le pire

Avec l'audience il baise c'est l'info qu'il lèse

Des yeux à nourrir l'horreur pour le plaisir

La Mort se fait belle elle se fait sensuelle

Pour les caméras les requins les rats

Aimant le bordel truquant le réel

Tronquant les débats putain de médias

L'info se fait science recettes pour l'audience

Pour nous satisfaire rien de mieux qu'une bonne guerre

Beaucoup de violence et de complaisance

Rien ne les fait taire la connerie prospère

09/04/98

 

121. Accident

Circulez il n'y a rien à voir

Laissez la police faire son devoir

Ce n'est qu'un accident de la route

Fait divers sanglant en plein mois d'août

Les badauds s'amassent voient c'qui s'passe

Leur sang se glace mais ils restent sur place

Comme s'ils étaient devant une vitrine

Aujourd'hui on solde l'hémoglobine

Spectacle morbide ô combien attirant

Et en plus tout ça pour pas un franc

Alors pourquoi pourquoi s'en priver

Et pis c'est bien mieux qu'à la télé

Une maman et son enfant se meurent

Devant des dizaines de spectateurs

Quand l'essence prend feu c'est encore mieux

Ils en prennent plein les sens plein les yeux

Quelques uns diront que c'est horrible

Avec un sourire des plus perceptibles

Une joie malsaine devant cette scène

On n'échappe pas à sa nature humaine...

05/08/98

 

122. Anesthésie

Anesthésie générale

Le peuple français dort

Lobotomie fatale

Il se réveillera mort

Tous se plaignent aucun ne bouge

Les cons règnent et je vois rouge

La jeunesse se morfond

Achète les disques des boys band

Devant des sitcoms à la con

Aucune réaction elle glande

Où sont passés

Les révoltés de 20 ans?

Où sont passées

Les grandes idées de changement?

Que faire que dire que dalle

Une jeunesse sans idéal

Les rebelles sont marginaux

Bourgeois fils à papa

Jusqu'à c'qu'ils trouvent un boulot

A 35 000 francs par mois

12/08/97

 

123. Au Royaume des poufs

Au royaume des poufs l'intelligence s'étouffe

Pas trop de cervelle

Beautés superficielles

Sourires un peu chèvres

Beaucoup de rouge à lèvres

Elles sont là pour plaire

Mais elles savent pas se taire

Les poufs ont un rire

C'est ce qu'elles ont de pire

Il vous pète la tête

Ce rire aiguë et bête

Réputées salopes

Elles allument et provoquent

Titillent les hormones

Avant la chasse à l'homme

Les poufs sont puériles

Conversations stériles

A fond dans les modes

A travers tous leurs codes

Enfants de Barbie

Orphelines du QI

Leur cul comme richesse

Avant qu'il ne s'affaisse

Quand vient la vieillesse

Quelle tristesse

16/10/98

 

124. Des astres

Donne moi ta date de naissance

Tu es né quand tu es de quel décan

Je vais te dicter grâce à ma science

Ce que tu dois faire et à quel moment

Pour toi fini le chemin de croix

Tu es sauvé par la logique des astres

Grâce à moi tu feras tes choix

Ton futur ne sera pas désastre

Achète et lis mes horoscopes

Je te promets la mort du hasard

Vois-y le destin dont tu écopes

Tu sauras que dire et qui voir

Sans te connaître je sais qui tu es

Lis entre les lignes de ton signe

Regarde je ne me trompe jamais

Fais donc taire mes détracteurs infimes

Moi mon avenir est super clair

Dire des conneries pour gagner ma vie

Je te crache à la gueule ces quelques vers

Toutefois crois-moi je te remercie

08/12/98

 

125. Fascisme

A vomir de la haine pure

A cracher sur son voisin

Il prêche la déchirure

Le racisme assassin

A crier sans relâche

A préparer son règne

Il regroupe tous les lâches

Du peuple qui se saigne

A nous bourrer le crâne

A hurler des mensonges

Il ravive le faible flamme

Du fascisme qui nous ronge

A tuer la tolérance

A tuer les rêves de paix

Il exploite l'ignorance

Cautionne le non respect

A jouer des préjugés

A user nos cerveaux

Au nom de la liberté

Faites taire ce gros facho

03/04/97

 

126. La presse assassine

Briser une personne par de simples mots

Quelle joie d'être un homme des plus grands journaux

Une ligne assassine une cible prévisible

La vie d'la victime est passée au crible

Tournent les rotatives s'imprime le mensonge

Photos attractives la star passe l'éponge

Sexe illégitime et violence gratuite

La presse assassine question de principe

L'encre est un venin rapide efficace

Mis entre les mains des charognes rapaces

Une réputation vite anéantie

Les rumeurs se font par ces pervertis

Chasse à l'homme moderne bonne pour la finance

Ce putain de sperme engendre l'intolérance

13/07/98

 

PACK V