DUNE...

 

L'horizon zigzague jusqu'à la plage ;
L'étoile de mer luit à des années lumières :
Une est très proche, exilée naufragée,
Des vaguelettes dispersées sombres et claires.

 

Le front se perle de vin vigoureux,
Un frais souffle hèle un appel ;
Celui des blancs coquillages mélodieux,
Aux messages délavés sans nouvelles.

 

On entre dans cette large grotte ;
Par l'immersion sans branchies.
Le regard se pique et se frotte,
Avide d'une vision d'un pas franchi.

 

Le rêve n'est là à vouloir songer,
A un moment d'égarement suspendu ;
Aux dunes se déplaçant sans danger,
De recouvrir le lieu des puits perdus…

 

Manny